Les secrets de l'Epicière

En ce jour de non-inspiration bloguesque, j'ai été sauvée par ma copine LMO qui m'a gentiment tagguée et, sans le savoir, permise d'avoir de quoi écrire aujourd'hui !!!
Ce n'est pas chose habituelle ici, mais j'ai déjà assez souvent dit ici que je déteste sombrer dans la routine !
Alors allons-y...

7 secrets, ça inspire !
Mes propres secrets n'ont d'intérêts pour personne, si si si je vous assure !
Nooooooooooon n'insistez pas.

En revanche, vous allez me remercier toute votre vie, grâce à moi vous allez pouvoir assurer tous les jours au bureau... voici les 7 secrets pour être une working girl au top.

Secret numéro 1 : le look.
Toujours porter sur soi un accessoire de working girl, mais surtout pas l'attirail complet, au risque de ressembler à ça :
Ce soir j'ai de la fièvre, et toi tu meurs de froid... ouuuuh ouhouh ouuuhhh

Ca fait mal, hein !?
En bref, l'accessoire de working girl, c'est la petite veste MAIS portée avec une mini jupe et des bottes, ou avec un jean brut, c'est l'attaché case MAIS porté avec une robe ceinturée ou un pantalon carrot et des talons hauts...
Le mélange des genres, c'est ça le secret numéro 1.

Secret numéro 2 : la caféine.
Ca aide à tenir le rythme. Et rapidement on devient accro. Je ne sais pas si on est accro à la caféine ou aux pauses café-biatchage, ou peut-être bien les deux, mais quoiqu'il en soit... les pauses café, c'est sacré chez moi !
Boire du café, ça aide donc à tenir et ça aide aussi à savoir plein de choses sur les uns et les autres, untel qui a signé un contrat avec la société Trompette, bidule qui s'est royalement planté dans ses offres avec la société Dugenou... ça aide à se rassurer aussi, sur ses propres ratés, ou réussites.

Secret numéro 3 : le maquillage.
Ca va avec le look, bien évidemment... Ne jamais sortir de chez soi sans une touche de ravalement maquillage, au risque d'être immédiatement grillée par ses collègues, voire sa hiérarchie.
"Ben alors l'Epicière, t'as fait la fête hier ? me dis pas que c'est le fait d'avoir travaillé sur ton dossier Térelou toute la nuit, on te croira pas !"
Alors que la veille, tu t'es juste tapée le dernier épisode de Top Chef, qui a fini un peu tard.
Mais ça, non, tu peux pas le dire.
Donc tu te mets en lumière dès le matin avec un peu de poudre soleil, un joli blush qui fait croire que tu reviens d'un déj en terrasse au soleil qui a relevé élégamment tes taches de rousseur, insiste surtout sur les yeux pour pouvoir balayer d'un seul regard le moindre collègue susceptible de te balancer une vanne, ou une critique, ou la moindre petite contrariété... BAM ! Regard numéro 2 relevé d'un soupçon de "L'Extrême" de Lancôme, et le contestataire est remis à sa place illico-soupe-au-pesto.

Secret numéro 4 : le oui !
Si vous saviez combien ce petit mot m'a sauvée... ayant été balancée dans ce milieu sans en connaître le moindre petit rayon, il m'a fallu m'adapter rapidement pour faire mes preuves. Donc systématiquement, lorsqu'on me demandait si j'étais capable de faire telle ou telle chose, je répondais "oui" (j'ajoutais parfois "je vais essayer" histoire de couvrir un peu mes arrières).
Parce que si je n'avais pas fait ça, je serais restée au poste auquel j'ai été embauchée... et croyez-moi, je n'aurais pas tenu longtemps.

Alors oui, je sais faire des valorisation de stock, je sais suivre des budgets et les marges du service, je sais parler allemand même si ça fait 15 ans que j'ai prononcé mon dernier Wort, je sais gérer les achats de marchandise auprès de nos fournisseurs, je sais faire de la prospection clients, je sais gérer la présence de notre société dans un grand salon professionnel...
Tout ça, je sais le faire parce que j'ai dit OUI... avant je ne savais pas.

Secret numéro 5 : la spécialisation.
Surtout dans une petite structure comme la mienne, il est indispensable de se spécialiser dans un truc que personne d'autre ne sait faire. Attention, c'est à double tranchant. Ça peut être vite relou, parce que les gens viendront te voir à chaque fois, et parfois t'as juste pas envie.
Sauf qu'il faut savoir se rendre indispensable.
Moi, c'est tout bête, c'est le tableau croisé dynamique sur Excel. Je ne suis pas peu fière de ma spécialisation, parce qu'elle est loin d'être compliquée : petit effort pour grands effets !
Vous n'imaginez pas les bouleversements que j'ai apportés au service grâce à ces tableaux... et ils font toujours grande impression.

Secret numéro 6 : l'auto-dérision.
Mais attention, l'auto-dérision qui semble camoufler une bonne estime de soi. Même si ça n'est pas le cas.
En général, les gens capables d'auto-dérision véhiculent une grande assurance. Et ça impose tout de suite sa working girl. Surtout dans un milieu un peu macho comme le mien.
Attention, je ne dis pas qu'il faut avoir des chevilles aussi enflées que la pastèque de Mickaël Vendetta...
Mais grâce à cette petite pointe d'auto-dérision, on arrive à se mettre beaucoup de gens dans la poche.
Petit exemple : discussion entre un commercial (appelons-le, au hasard, Commercial) et son client (appelons-le, au hasard... Robert) (et pour se remettre dans le contexte, n'oubliez pas que nos clients sont un peu... rustres) :

Commercial : Robert, je t'assure que tu ne vas pas être déçu de cette marchandise, fais-moi confiance.
Robert : non la dernière fois, tu m'as envoyé un truc tout pourri, je ne m'en suis pas sorti, j'ai eu du mal à la refourguer, j'en veux plus de ta m***e !!!
Commercial : ok ok, une seule fois c'était tout pourri, mais rappelle toi celle d'avant ! c'était pas la même came, avoue !
Robert : ouais d'accord, mais là j'ai été refroidi...
Commercial : je suis sûre que si c'est une fille qui te la vend, tu accepteras sans broncher !
Robert : aaaah mais tu m'as jamais dit qu'il y avait des vendeuses chez vous, depuis le temps que je me paie ta voix au téléphone, j'aimerais bien un peu de féminité là-dedans !
Commercial : alors je te passe une bombasse, elle va te vendre la palette comme des petits pains, tu vas voir, tu t'en remettras pas.
(Commercial transfère l'appel à l'Epicière, pas au courant bien entendu)

Moi : Bonjour Robert !
Robert : bien le bonjour, jeune fille (rhooo le flatteur !!). Comment vous appelez-vous ?
Moi : l'Epicière, enchantée !
Robert : enchanté aussi. Alors vous avez le malheur de travailler avec Commercial ? pas trop dur ?
Moi : oh vous savez, je ne suis qu'une petite secrétaire (mytho !) qui n'a pas été embauchée pour son cerveau (mytho ! ah non... ah si, peut être ? qui sait...) mais juste pour ses belles jambes et ses cheveux blonds (alors là, le blond c'est vraiment du mytho...). Alors Commercial, je ne travaille pas directement avec lui, ce qu'il fait est un peu trop compliqué pour moi. Mais j'aimerais bien réussir.
Robert : bon alors je vais t'aider. Je te la prends la palette... mais pas la sienne, hein ! la tienne, celle que TOI tu vas me vendre.
Moi : oh merci Robert, vous n'en voudriez pas une 2è tant qu'à faire, il nous en reste une toute belle toute fraîche...
Robert : ... euh... bon allez, c'est bien parce que t'as l'air gentil et blonde.

Et pif paf pouf, comment faire passer des messages aux clients lourdingues, mine de rien, avec un peu de mytho dans le lot, mais tant que ça leur fait plaisir... hein ?!


Secret numéro 7 : la botte secrète
Celle qui fait venir indubitablement tous tes collègues à ton bureau.
Celle qui fait qu'ils ne sont pas contents lorsqu'elle est vide.
Celle qui te hisse au premier rang des filles les plus sympas de la boîte.
Celle grâce à qui tu peux "acheter" tout le monde.
Celle qui te permet de papoter avec tout le monde sans avoir à faire d'efforts pour aller vers les gens.
Ma fameuse botte secrète est posée sur mon bureau :


Et croyez-moi, je ne suis pas près de m'en débarrasser !!!


Comme de coutume avec les tags, il s'agit de renvoyer la patate chaude à d'autres blogueurs.
Dur dur.
J'ai donc décidé de m'en remettre au hasard, et je tire donc de mon chapeau-pifomètre les 7 blogs de notre blogroll que voici :
Emma@Paris
Les Chroniques de Tata Paulette
La Vie est un long fleuve tranquille
Lucky Sophie
Futile & Utile
Maman est en haut
Mademoiselle A

4 commentaires:

azerty a dit…
29 mars 2011 à 09:55

Oh oui on est tagué !!! ça tombe bien c'est un peu la dèche de l'article chez nous aussi...

L'Epicière a dit…
29 mars 2011 à 10:10

hé hé ! finalement parfois, ça tombe à pic les tags, hein ?! :D

LMO a dit…
29 mars 2011 à 15:05

J'ai pas bien compris l'auto-dérision! :-p

Samael Maclaren a dit…
15 novembre 2012 à 17:02

Est cela où je peux trouver les informations sur s ? J'ai été dirigé ici mais je ne vois rien.les 'produits promotionnel?

Leave a Comment

Back to Home Back to Top  Un boulot presque parfait. Theme ligneous by pure-essence.net. Bloggerized by Chica Blogger.