Naomi Campbell dans L'Interview Presque Parfaite de Poutine

La version britannique du magazine GQ a fait appel à un reporter pas comme les autres pour poser des questions au Premier ministre russe : le top model Naomi Campbell. Un grand moment de journalisme.


 
 
Réalisée en novembre 2010 dans le cadre d'un sommet organisé à Saint-Pétersbourg, l'entretien a été publié sur le site de la revue masculine. Et ça démarre fort.
"Vous être plutôt bien physiquement. Comment faites-vous pour garder la forme ?", demande Naomi Campbell.
"Sûrement de la même façon que vous", répond Vladimir Poutine.

Le top model s'extasie ensuite sur le fait que le leader russe nage le papillon, ou pose en photo sur une Harley Davidson dans un festival de bikers, et revient à sa manière sur le calendrier érotique réalisée par des études russes en journalisme pour le 58e anniversaire de Poutine :
"Vous faites clairement une forte impression sur les femmes. Que pensez-vous des étudiantes qui ont posé pour vous dans un calendrier ?" (une note de la rédaction de GQ précise qu'un autre groupe d'étudiants a réalisé un calendrier plus contestataire avec un bandeau sur la bouche)
Vlad n'en demandait pas tant : "J'aime beaucoup ces filles, elles sont magnifiques (...) Concernant l'autre calendrier, dans tous les pays, et en Russie plus particulièrement, critiquer les dirigeants est à la mode. Si vous soutenez quelqu'un comme moi, on va vous accusez d'essayer de vous attirer les bonnes grâces du pouvoir. Les filles du calendrier érotique étaient courageuses et n'avaient pas peur de ce qu'on allait dire sur elles".

Cette interview pour le moins condescendante a été froidement accueillie par les médias anglosaxons. Notamment le Guardian qui rappelle que Naomi Campbell est depuis deux ans la compagne de Vladislav Doronin, un milliardaire russe, et cite les sujets épineux qu'elle n'a évidemment pas évoqué avec Poutine. Comme le procès controversé du magnat du pétrole Mikhail Kodorkovsky, qui soutient l'opposition, ou le meurtre de l'activiste Natalia Estemirova.

Naomi Campbell, au cœur d'une polémique l'an passé dans le cadre du procès Charles Taylor (elle a reçu des diamants de l'ex-président libérien), n'en est pas à son galop d'essai comme reportrice de charme pour GQ.

L'an passé, elle avait déjà rencontré le président vénézuélien Hugo Chavez, à qui elle avait demandé : "Connaissez-vous les Spice Girls ?"


Win = 0/5
Glamour = 5/5


à retrouver sur http://fr.news.yahoo.com

4 commentaires:

Maxine a dit…
2 février 2011 à 16:02

Nan mais celle là, je lui collerais bien mon portable dans la gueule... ça lui rappellerait peut-être des souvenirs.

apreslapluielebeautemps a dit…
2 février 2011 à 17:57

La Honte! Shame on youuuu Naomi! Bouuuuh!

Karen a dit…
2 février 2011 à 23:18

Ouais, en même temps, j'suis pas sûre qu'elle connecte souvent son neurone celle-là... M'étonne même pas !

La Pollueuse a dit…
4 février 2011 à 10:02

@ Maxine - Mouarf, on devrait essayer ca, t as raison :D

@ apreslapluilebeautemps & Karen - ouais pas brillante pour deux sous la nana. Mais faut croire que la mievrattitude, ca paye bien!
Et puis pas besoin d'aller chercher a l'etranger, y'a qu'a regarder au sommet de notre propre etat... Ooops!

Leave a Comment

Back to Home Back to Top  Un boulot presque parfait. Theme ligneous by pure-essence.net. Bloggerized by Chica Blogger.