Le télétravail, pour ou contre...?!

Aujourd'hui (enfin pas réellement aujourd'hui, j'ai programmé mon billet pour profiter de mon jour férié tranquillou!), je vais vous parler d'un sujet polémique...
Enfin, non, pas polémique en soi, franchement y'a vraiment pas de quoi. Mais polémique pour certains clients, pour certains boss. Toi-même peut-être tu te situes d'un côté ou de l'autre, va savoir...
Allez, lâchons le mot clef : le télétravail.

Bon, je ne vais pas vous réexpliquer ce que c'est, je pense que même toi au fond là-bas (et t'as bien raison, au fond y'a le radiateur) tu sais ce que c'est. Ou tu penses savoir.
Concrètement, en ce qui me concerne, j'ai des clients chez lesquels je dois être présente, et d'autres pour lesquels j'ai des dossiers à boucler et à rendre en temps et en heure ("en régie" vs "au forfait" comme on dit chez nous). En régie je suis donc corps et âme à mon client.
Il y a une fiche de poste pré-définie, mais tu te doutes bien qu'au final elle ne sert pas à grand chose vu qu'en fonction du jour les tâches évoluent. Au forfait j'ai mon temps, mes deadlines, et je gère.
Dans ce second cas, en théorie le client il s'en tape comme de son premier rhume (cherche pas, c'est de saison c'est tout) de savoir d'où je travaille. Que je sois au siège, en tailleur/talons, ou au café, en baskets/jeans, ou bien dans mon lit, en nuisette/rien en dessous, il ne le saura pas (penser à anticiper les visioconf tout de même).
Tant que le travail est bien fait, et rendu dans les temps, cela ne l'impacte pas.

Et pourtant si, il y en a qui ont leur petit avis dessus, et veulent savoir si je bosse assise à un siège de bureau en open space, ou à mon siège de bureau chez moi, et si j'ai mis une petite culotte.
Même chez mes collègues, il y a les "pour" et les "contre"....

Allez, rapidement, étudions les arguments de chacun (ça pourrait te servir aussi... D'ailleurs n'hésite pas si tu en as à ajouter), lors d'une mise en situation (toute ressemblance avec des faits ou personnes réelles, blablabla blablabla). Face à Monique, collègue convaincue que le télétravail c'est le mal :
"- Hey salut!! On te voit plus au bureau, on croyait que tu t'étais faite virer, héhé!
- bah non, rien à voir, je fais du télétravail certains jours, d'autres je suis chez le client. Bref, je suis là, mais pas tous les jours physiquement ici.
- ha ouaiiis, tranquille!!!
- bah heu (soupirant), oui, c'est pratique pour les transports, mais sinon ça ne change rien, voire je bosse plus.
- Moi j'arriverai pas. Je serais trop tentée de rien faire.
- Bah dans ce cas tu t'en rendrais vite compte. Dans nos métiers on ne peut pas trop tricher... On rend les choses en tant et en heure, ou pas...
- Mouif..."

Face à un client, qui se méfie, par peur que ces jours soient facturés pour me payer du bon temps :
"- Et donc tu fais souvent du télétravail ???
- Quelques jours par semaine, oui.
- Mais heu tu arrives à bosser ??? Moi je pense que c'est quand même moins pratique... Et puis t'es pas là à dispo, à côté..."


Bref, je ne vais pas vous retranscrire les nombreuses conversations sur le sujet... Je vais juste tenter de vous donner les POUR et les CONTRE, selon moi (liste non exhaustive, je suis déjà sûre d'en oublier!)...

POUR (je parle ici d'un win/win avec l'employeur et le salarié) :
- plus de temps de trajet (celui du lit à la salle de bain puis à mon bureau étant négligeable).
- qui dit plus de trajet, dit plus de sommeil, et donc une meilleure récupération, et de meilleure humeur (en ce qui me concerne, car 9h est ma nuit parfaite, c'est vous dire!). Moins de stress!!
- je me lève un peu plus tard, mais au final je suis tout de même plus tôt devant mon poste.
- De même, ça ne me dérange pas de finir plus tard, voire beaucoup plus tard, puisque je n'ai pas à courir prendre un métro. Donc c'est tout bénef pour l'employeur, je travaille plus.
- Pas de pause café avec les collègues, pas de sollicitation à tout va, pas de défaut de concentration du à l'open space : je travaille mieux, je me concentre mieux. De même, je n'ai pas à me ruer à midi vers la cantine, je mange lorsque j'ai faim, et en général en 30min c'est bouclé. Et si je m'accorde une pause, par exemple pour étendre le linge, cela m'avancera pour la soirée, et ne rogne pas pour autant sur le temps, cf plus haut. Bref, je m'organise mieux.
- je pourrai ajouter tous les aspects développement durable et réduction de mon CO2 mais bon, hein...!


CONTRE (potentiels soucis à anticiper) :
- l'autodiscipline : tout le monde ne peut pas faire de télétravail, que ce soit selon ses tâches, ou bien tout simplement la faculté à pouvoir le faire en respectant les règles => de ce point de vue là pour moi, tout va bien!
- la perte de contact : les personnes en permanence en télétravail peuvent se sentir lointaines de l'entreprise, sans sentiment d'appartenance => ici aussi je n'ai pas trop de soucis à me faire, ce n'est pas mon cas. Nous avons dans l'équipe l'habitude de travailler ainsi parfois à distance, et les communications par mail/tel sont fréquentes. Et prennent également la place du langage en face à face dans sa fonction phatique (je vous laisse chercher le mot pour ceux qui ne connaissent pas. Et non, je n'ai pas dit phallique!!).
- la difficulté de savoir tracer des limites entre vie perso et vie privée. => en ce qui me concerne j'ai la chance d'avoir un bureau. Certes, comme je suis un peu geek sur les bords, j'y passe aussi du temps perso. Mais le soir j'éteins le PC pro, et je le range. Point.


On se rend donc compte souvent que les "contre" semblent légers face aux "pour". Mais pour autant certains campent sur leurs positions, souvent par jalousie d'ailleurs :
- que ce soit le boss qui ne supporte pas de ne pas voir son équipe à diriger, et se sent moins puissant.
- ou le boss qui ne vous fait pas confiance, et pour qui la présence importe plus que ce que vous produisez.
- que ce soit le collègue qui n'a pas l'autodiscipline suffisante, et imagine ainsi que vous passez votre temps à glander (pourtant lui n'est pas forcément efficace pour autant au bureau!).
- ou tout simplement le collègue dont le boss n'est pas d'accord, et qui aimerait être à votre place.
- que ce soit le client qui vient au siège, et s'étonne de voir si peu de monde, car "ça fait moins sérieux". C'est sûr, une armée en tailleur et costard, ça impressionne...

Au final, les contre s'intéressent surtout à la forme et à ce qu'ils s'en imaginent, plutôt qu'au fond réel... Et c'est bien dommage!

Et vous, vous en pensez quoi ? De quel côté vous trouvez-vous ?

Win : 5/5
Glamour : 4/5 (soyons honnête, je ne suis pas en tailleur chez moi... Mais qui sait comment je suis habillée ? Graouuu...!)

10 commentaires:

meeemyselfandiii a dit…
11 novembre 2010 à 09:23

Moi je rêve d'un poste en home office !
Ici y a pas de taf, ou alors à 45' de route... et je ne suis pas en état de les faire tous les jours.
Je suis d'un caractère autonome et indépendante, je sais travailler seule, et je n'aime pas qu'on soit sur mon dos.
Mais les places sont rares...

Champagne a dit…
11 novembre 2010 à 12:22

A partir du premier janvier, on pourra travailler en télétravail dans mon entreprise, sous forme de volontariat.
Moi je ne pourrais pas, j'aime trop sortit de chez nous pour retrouver mes collèges, échanger, travailler et je suis tout près.
Mais je peux comprendre que ca convienne à d'autres !

apreslapluielebeautemps a dit…
11 novembre 2010 à 14:32

Je pense que chacun travaille comme il le souhaite. Si certains sont tout aussi productifs, en étant moins stressé, en travaillant chez eux, tant mieux pour eux.

En France, nous avons tendance à évaluer le travail sur le temps qu'on y passe (ex: "oh la la, il travaille dur Robert! Il arrive à 7h et il repart à 21h! Tous les jours! Sisisisi!"). Personne ne s'est fait la réflexion que c'était peut être tout simplement parce que Robert:
_ Ne sait pas du tout, mais alors pas du tout, gérer son temps, et accompli sa tâche en 13h, alors que toi, il t'en faut 8 pour le même résultat
_ Que Robert passe peut être un tiers de son temps au bureau à checker ses mails persos et à imprimer ses photos de vacances sur la super imprimante lazer du bureau, qui a un meilleur rendu que sa propre imprimante. Ce qui fait que quand toi, pauvre petite nouille qui fait ses 35h pas plus pas moins, mais rend toujours tout à temps, tu as besoin de l'imprimante, Robert prend un air occupé et te dit "Je suis désolé, mais là, j'en ai pour un moment blablabla des gros dossiers blablabla super important blablabla".

Et que au final quand tu te plains, tout le monde prend la défense de Robert ("Tu peux bien patienter, tu vois bien qu'il a l'air complètement débordé de travail. Il bosse dur lui!" (et moi je fais quoi? Je joue à la dînette?).

Au Etats-Unis, ce n'est pas le temps passé au bureau qui compte, mais le temps qu'on prend pour réaliser la tâche.
Au final, ce n'est pas plus mal, reste juste à ne pas tomber dans l'ultraperformance (comme les américains justement. ou les soviétiques pendant l'URSS... Bref, je m'égare).

Tout ça pour dire que perso, je me sais incapable de travailler chez moi (toujours un truc pour me déconcentrer). Et puis, j'aime trop retrouver mes gentilles collègues et les méchantes, les histoires à la machine à café que je fais semblant de ne pas écouter, ou même tout simplement m'habiller pour aller travailler (ouh la bonne excuse pour s'acheter une nouvelle paire de chaussures! "C'est pour travailler"!).
Mais que celle qui préfèrent bosser chez elles ne se laissent pas marcher sur les pieds!
Chacun travaille comme il l'entend! (Sauf Robert, lui, il fait simplement semblant, le fumiste!).

Carole a dit…
11 novembre 2010 à 15:24

Pas évident d'avoir un avis complètement tranché car au final, le télétravail n'est possible qu'avec certaines fonctions. Ce serait évidemment un peu idéal pour moi de pouvoir bosser chez moi; question de gain de temps et d'organisation plus personnelle de mon emploi du temps mais uniquement quelques jours par semaine car la perte de lien social peut être assez démoralisante.
De plus "l'esprit d'équipe" est un peu perdu surtout lorsqu'on travaille en "open-space" pour valoriser les partages d'expériences et de connaissances entre collègues.

La Consultante a dit…
11 novembre 2010 à 18:57

meeemyselfandiii : c'est vrai que niveau temps de trajet ce serait le top, mais les places ne sont pas si courantes... En même temps, ça me fait penser que souvent les gens confondent télétravail avec un travail en tant que tel... Enfin j'entends dire souvent "oui je veux faire du télétravail", sans pour autant avoir une idée de taff derrière, mais juste le concept. Ca me fait sourire! (heuu je ne parle pas du tout de toi là hein, juste ça m'y fait penser!).

Champagne : je te comprends, c'est pour ça que dans l'idée un moitié/moitié je trouve ça bien!

apreslapluielebeautemps : ha tiens, on pullule de Robert par chez nous!! Tu as bien raison, les horaires, c'est une mentalité typiquement Frenchie! Mais bon, il ne faut pas non plus tomber dans l'autre extrême...
Commencer par faire confiance à ses salariés, c'est déjà un premier pas... Mais que beaucoup ont du mal à franchir!!
Perso ça me saoule d'être parfois mal vue par un boss qui se laisse épater par les Robert....!! Bah oui, eux, au moins, on les voit! Mais bon, le rendu derrière, ça....

Carole : je suis tout à fait d'accord avec toi, c'est ce que je disais : un équilibre est à trouver pour chacun. Pour moi, être à moitié chez moi et à moitié sur place me convient bien. Surtout que dans mon équipe éparpillée on a pris l'habitude de fonctionner avec des personnes à distance (oui oui, ça s'apprend aussi un peu!).
Mais le big boss n'aimant pas le télétravail, je crains que tout cela soit amené à changer.... :-(

Papillote a dit…
11 novembre 2010 à 20:12

je suis carrément pour, j'ai beaucoup de mal à supporter mes collègues, je trouve que c'est le pire dans un travail : être constamment sous le regard des autres dans un open space, entendre ou subir les médisances, des conversations débiles, se forcer à prendre ses pauses avec des gens avec qui on a rien en commun pour ne pas passer pour quelqu'un de louche, d'asocial, de pas normal...
changer le monde traditionnel de l'entreprise, c'est génial !
puis l'argument écolo me plaît carrément à moi !

La Fée a dit…
11 novembre 2010 à 20:48

C'est mon rêve ! J'en ai marre de faire 1h de trajet aller (quand il n'y a pas trop de bouchon...).
Après la venue de bébé, j'aimerais monter ma boite donc je travaillerai à domicile et si ca ne fonctionne pas j'aimerais trouver un poste en télétravail. Je trouve que ca me libérerai plus de temps, aussi bien pour bosser que pour moi, hé oui exit les 2h de trajets (mini) par jour, au revoir les pauses à rallonge entre collègues, adieu les pause déjeuner de 2h qui ne servent à rien...
Bref beaucoup d'avantages selon moi pour peu d'inconvénients !

Sophie a dit…
12 novembre 2010 à 11:17

Le système comme tu peux l'appliquer (quelques jours de télétravail et puis quelques jours dans l'entreprise) me semble idéal pour ne pas perdre le contact avec les collègues, pour avoir les avantages du télétravail (économie de transport et meilleure gestion du temps) sans en avoir les inconvénients (manque de socialisation, retrait de la vie de l'entreprise).

Le travail dans ma boîte se prêterait bien au télétravail mais la direction ne veut pas en entendre parler. Et les chefs ont même réorganisé le plateau pour pouvoir voir toutes leurs ouailles... C'est te dire le degré de "contrôle"...

La Consultante a dit…
12 novembre 2010 à 18:58

Papillote : l'argument écolo me plaît aussi, mais c'est le dernier à pousser auprès de mon boss je pense... Et comme déjà les autres il a du mal à les entendre:p

La Fée : J'ai aussi au moins 1h de trajet aller, donc effectivement,ça change la vie et le moral de ne plus avoir à être écrasée dans le métro quelques jours par semaine!!
Je suis d'accord avec toi, en ce qui me concerne, je n'ai trouvé que très peu d'inconvénients...

Sophie : le tout est de trouver son juste milieu je pense. Perso je crois que 2j au bureau et 3j à la maison ce serait l'idéal, si possible.
Bizarrement, c'est souvent au niveau des directions que ça coince... Pourtant ça leur ferait économiser en places et bureaux à louer, qui coûtent une fortune! J'ai l'impression qu'on a le même genre de chef.... (soupir)...!

Leanne a dit…
26 novembre 2010 à 13:29

Je trouverais ça génial de pouvoir le faire! Sachant que je passe mon temps à bosser devant un ordi et que tout se passe par serveur/mail/téléphone...Mais faire acte de présence semble + valorisé et valorisant (en tout cas pour les chefs) même si l'efficacité est moindre...
A quoi bon tout informatiser et dématérialiser si c'est pour rester dans les vieux carcans?

Leave a Comment

Back to Home Back to Top  Un boulot presque parfait. Theme ligneous by pure-essence.net. Bloggerized by Chica Blogger.