Ma conscience professionnelle me perdra....

Enfin c'est un risque du moins, cette saleté s'infiltre partout, s'invite même lorsque je n'en veux point, et passe son temps à me torturer en me rigolant au nez!!

Que ce soit de n'être point trop gênée de faire des heures supp', mais avoir parfois du mal à en faire moins (lorsque ce n'est pas nécessaire, lorsque j'ai un autre impératif)... Quand je vois comment d'autres collègues le vivent mieux, je me dis que ma conscience parfois n'est pas ma meilleure amie (et le premier qui me dit que la solution est de bosser toujours plus pour avoir la conscience pro totalement tranquille se verra mettre une baffe par ma conscience "vie perso"!).

Bref, le dernier exemple en date, et pas des moindres....
Je fais une recherche sur notre nouvel outil qui est si fort qu'il recherche nos docs à travers tout le réseau commun. Et là, je tombe par hasard sur un dossier "sensible" : un entretien semestriel.
Je me demande comment diable ce document a-t-il bien pu arriver là, et je regarde son emplacement originel.
Mince.
Le big chef utilise le réseau commun pour stocker ses archives perso et pro.
Le BOULET.

Ni une, ni deux, j'hallucine tellement que je vais vérifier dans le dossier indiqué.
Et oui, je n'avais pas la berlue : les entretiens semestriels, les demandes d'augmentations, les demandes de recrutement, mais aussi ses photos de vacances, sa déclaration de revenus, tout est là.
Je me dis que ce n'est pas possible, que ces documents sont stockés, mais certainement verrouillés! Et bien à part certains (dont il n'est point l'auteur), non, ces documents ne sont PAS verrouillés.
Du tout.


Et là, question conscience pro.
Vous faites quoi vous ?
Vous ouvrez ?
Vous fermez tout ?
Vous prévenez le big boss (au risque qu'il se demande pourquoi vous regardiez là-dedans) ?

Alors....?


Et bien ma foi j'ai fait un mix de tout... Le diablotin a voulu l'emporter, mais ma conscience pro a râlé plus fort : j'ai ouvert certains (tellement je doutais qu'il aie pu laisser tout ça là. Oui bah nobody is perfect, après tout c'était sur un espace public!)...
Puis j'ai laissé passer la nuit.
Et j'en ai touché deux mots à ma responsable.
Qui a halluciné, n'a pas voulu que je la tente en lui donnant l'adresse, et a décidé d'en toucher discretos deux mots au grand chef....

Franchement, vous auriez fait quoi, vous, à ma place ?!

12 commentaires:

azerty a dit…
25 novembre 2010 à 11:48

j'aurais fait pareil... sauf que j'aurais surement tout ouvert aussi avant de prévenir qui que ce soit !

Karen a dit…
25 novembre 2010 à 12:12

Pareil... et p't'être bien que j'aurai jeté un petit oeil indiscret sur certains dossiers ;-) la curiosité est un vilain défaut blablabla !

Papillote a dit…
25 novembre 2010 à 17:45

j'aurai fait comme azerty, j'aurais tout regardé avant ! savoir combien le boss déclare aux impôts et combien les autres sont payés, c'est trop tentant ;-)

La Fonctionnaire a dit…
25 novembre 2010 à 21:33

Ben moi j'aurai tout regardé avant de prévenir la responsable.

La curiosité c'est mal, mais la connerie aussi. (toc !)

L'Epicière a dit…
26 novembre 2010 à 09:40

Ca m'est déjà arrivé... j'ai tout regardé. Notamment la grille de tous les salaires de la boîte. Ce qui m'a fait prendre conscience que je faisais partie des plus petits salaires.
Du coup, ma curiosité et le vilain défaut qui va avec vont m'être utiles lors de mon prochain entretien d'évalutation :D

Pome_Granate ♥ a dit…
27 novembre 2010 à 17:36

j'aurais tout regardé !!!! sans oublier un seul document.... mais je sais pas si j'en aurais parler après !

La Consultante a dit…
27 novembre 2010 à 19:15

Bon bah les filles je crois qu'on est quasi toutes pareilles alors!
J'ai pas TOUT regardé, mais bon pas résisté à ouvrir le plus croustillant... Après tout, c'est de SA faute!!!

Ma responsable lui en a touché deux mots, il était MEGA FURAX. Enfin pas contre la personne qui avait découvert, mais soit-disant contre un ancien stagiaire qui était censé effacer tout ça. En même temps, baah c'était à lui à la base de ne rien mettre sur le serveur commun, non mais!!

Je suppose qu'il va vite tout virer.
Mais la prochaine fois qu'il nous parlera des données confidentielles, patati patata, et du fait qu'il faut faire VACHEMENT gaffe et tout, je crois qu'il risque de se prendre une remarque dans la tête....!!

BALLYHOO a dit…
28 novembre 2010 à 11:45

J'aurais regardé scrupuleusement... et rien dit, à personne. Pourtant j'ai une conscience pro assez affutée, juste pas envie de prendre le risque de devenir le catalyseur des "bourdes" et "impairs" du big boss. Mais tu as surement bien fait... car tout dépend de tes relations avec ta responsable, de la culture de ta boîte, etc.

La Consultante a dit…
28 novembre 2010 à 17:36

Ballyhoo : ma responsable ne m'a pas "dénoncée", elle a juste dit au big boss que quelqu'un lui avait rapporté être tombé là-dessus. Et c'est vrai que je m'entends très bien avec elle, et que je sais ce qu'elle pense du Big Boss et certaines bourdes, donc bon, ça aide! ;-)

mydz a dit…
28 novembre 2010 à 18:17

j'aurais eu trop peur qu'on voit que j'ai tenté d'accéder aux dossiers... j'aurais tout fermé et hop ni vu ni connu

la pintade aixoise a dit…
29 novembre 2010 à 11:43

J'aurai tout ouvert, tout analysé, fait les comparaisons de salaire avec tout le monde. Mais alors là tout tout tout... J'aurais effacé toute trace éventuelle de mon passage et ensuite je serais allée voir la RH en disant que quand même c'est bizarre non ? (oui je suis une pute). Mais pour le coup ma conscience professionnelle m'a aussi joué beaucoup de tour notamment en terme d'heures. et j'ai appris avec le temps que plus tu en donnes, plus ton boss pense que tout ça c'est marqué sur ton contrat et le jour où tu remets les pendules à l'heure ça étonne et ça déplait... Il ne faut pas se laisser avoir par la boîte et par cette satanée conscience professionnel/goût de la perfection. bisettes et bonne semaine.

la pintade aixoise a dit…
29 novembre 2010 à 11:47

j'auraiS, au conditionnel tant qu'à faire. Et sinon ton post me fait penser qu'un jour j'ai vu sur le réseau un dossier qui s'appelait "caca déconcentré désordre"... Et c'était le dossier NON VERROUILLE projet/brouillon de ma chef. Déjà que je la méprisais alors là... Hiii la blague et aussi elle laissait traîner sur son bureau (on était en Open space) des papiers de ses entretien avec le boss sur le fait qu'elle n'arrivait à rien avec moi vu que j'avais fait plus d'études qu'elle... LOOOOOL, vive la confiance en soi. Bon j'arrête je me déteste moi-même là. En tout cas tu m'as bien fait rire.

Leave a Comment

Back to Home Back to Top  Un boulot presque parfait. Theme ligneous by pure-essence.net. Bloggerized by Chica Blogger.